Mise à jour le 28/07/2015

LE TIR A SEC : L'autre façon de s'entraîner

 

Quel est l'objectif du tireur? Quel est son but proprement dit?  Si possible, faire un dix à chaque coup !!

 

Pour y parvenir, il faut remplir bien des conditions : les deux principales sont la stabilité du corps et l'immobilité de l'arme. Cela exige une certaine quantité de ténacité et beaucoup de volonté pour tirer un beau score.

Cela signifie que l'entraînement permet d'améliorer tous les facteurs requis pour un tir parfait : la stabilité, la coordination, la volonté, la confiance, etc.

Malheureusement, il ne faut pas oublier le facteur temps (parfois le stand est très éloigné du domicile) et le facteur climatique, qui empêche l'athlète de pratiquer de façon optimum sa préparation. Tout cela mène à la nécessité de trouver une méthode d'entraînement qui améliore les points les plus importants sans exiger une perte considérable de temps et de munitions.

La solution à ce problème est l'entraînement à sec. L'entraînement à sec peut être décrit tout simplement comme la pratique du tir avec arme, mais sans munition dans la position correcte de tir pendant une durée fixée à l'avance.

Pour rendre l'entraînement à sec vraiment efficace, il faut adopter une position correcte; cela n'est pas facile si vous n'avez pas de repère, d'où l'intérêt du carnet de tir où vous aurez pris soin de relever tous les éléments qui vont vous permettre de retrouver votre position idéale.

La tenue et l'équipement doivent être identiques à celui d'un entraînement réel. L'entraînement à sec est possible en tout lieu à partir du moment où les conditions climatiques et lumineuses sont acceptables. L'emploi de l'entraînement à sec, dans la préparation  pendant la saison, doit suivre un plan fixé à l'avance. En début de saison, il est bon de le pratiquer régulièrement 3 à 4 fois par semaine pour une durée de 30 minutes en ajoutant au fil des séances, 1 à 2 minutes supplémentaires pour atteindre environ 50 à 60% du temps total d'entraînement hebdomadaire, en décembre pour le 10 mètres , par exemple.

L'entraînement à sec est indispensable, non pour seulement pour apprendre la stabilité et la ténacité grâce à son enseignement facile, mais il peut aussi exercer en même temps la force de volonté personnelle.

 

Celui ou celle, qui est capable de maintenir un programme fixé et surmonter la fatigue et l'ennui, est à même d'améliorer ses performances en compétition.

 

Antoine PELLEGRINI  -  09/09/2000